Domaine Joly

Le Domaine Joly-de-Lotbinière

À quelques kilomètres du village en allant vers Sainte-Croix, au lieu dit Pointe-Platon et au bord du Saint-Laurent, le Domaine Joly-de Lotbinière (1851), avec son café-terrasse, ses concerts du dimanche et ses expositions, domine son parc ombragé, avec un bassin et des jardins d’où un sentier conduit au bord de l’eau.

Aujourd'hui déclaré Bien Culturel du Québec, le Domaine est reconnu comme l'un des plus beaux jardins au pays, où arbres centenaires, jardins, allées de fleurs, étang et gazebo recréent l'ambiance romantique du siècle dernier. Vous y découvrirez des aménagements paysagers datant de 1872, un jardin français qui comprend les jardins blancs, à l'ancienne, de compagnonnage, des sens, de fleurs coupées et de fleurs séchées, une allée seigneuriale, plusieurs plates-bandes et rocailles, ainsi qu'un accès au fleuve St-Laurent, un sentier écologique vers les battures, et deux sentiers écologiques en forêt. Il est de surcroit un centre d'interprétation du patrimoine et de la nature destiné au grand public. Propriété de la Fondation du Domaine Joly-De Lotbinière depuis 1988, un organisme privé à but non lucratif ayant le statut d'œuvre de bienfaisance, le Domaine fait la fierté des gens de la région.

Portant l'empreinte du romantisme du XIXe siècle, le Domaine Joly-De Lotbinière propose dans un premier temps d'emprunter l'allée bordée d'arbres, pour ensuite visiter la Maison de Pointe Platon et ses dépendances, découvrir des expositions thématiques, une galerie d'art et des jardins d'une beauté remarquable qui présentent plus de deux mille variétés de végétaux. De plus, les promeneurs peuvent profiter de 2,4 km de sentiers pédestres à l'intérieur de la forêt domaniale, reconnue comme étant une forêt exceptionnelle du Québec, de même que de 4 km de battures longeant des falaises de schiste d'une hauteur de 60 mètres le long du fleuve Saint-Laurent.

Le 3 juin 1999 marque un grand jour dans l'histoire du Domaine Joly-De Lotbinière, puisque le Domaine et son manoir ont alors été classés à titre de site et de monument historiques par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.


© Roux | Laliberté | Lemay 2019