Romain Becquet

Un peu d'histoire


Notaire, huissier, greffier de l'officialité diocésaine, juge seigneurial et seigneur, né au BEC (ou Becq), près de Rouen le 1640 ou peu avant, décédé au Québec le 20 avril 1682.

Fils de Julien Becquet, chirurgien, et d'Anne Vasse, Becquet épousa le 5 juillet 1666 à Québec, Romaine Beaudet et en secondes noces, le 2 mai 1677, Marie Pellerin. Deux filles lui survécurent. Mais le nom de famille s'est conservé en s'attachant à la seigneurie de Saint-Pierre-les-Becquets, qui lui fut concédée en 1672. On peut retracer la présence de Romain Becquet à Québec jusqu'au 31 juillet 1661.

À partir de 1665, il exerça la profession de notaire, s'intitulant même «notaire royal», alors qu'il semble n'avoir jamais eu une telle commission. Le 20 mars 1668, l'intendant Talon lui délivra une commission d'huissier et de sergent. Le 23 octobre 1678, Becquet devin juge ou «bailli» haut-justicier du comté de St-Laurent (île d'Orléans) et de la côte de Beaupré. C'est en cette qualité qu'il dressa le premier terrier de la Seigneurie. L'évêque l'avait fait aussi greffier de son officialité le 18 avril 1675.

Le greffe de Becquet, conservé aux Archives Judiciaires de Québec, est un des plus importants pour le Québec du XVIIe siècle.

 

Dictionnaire biographique du Canada, Vol. I, 1000 à 1700
Honorius Provost

A.J.Q., Greffe de Romain Bequet, 1637-82
A.S.Q., Documents Faribault, 117b, 121, 123b, 129a, 226;

Ord. comm. (P.-G. Roy)
.E. Roy, "Histoire du Notariat"
P.G. Roy, Inv. ins. prév. Québec


© Roux | Laliberté | Lemay 2018